fbpx

Enceinte et malheureuse : quand le mummy blues pointe le bout de son nez

par | Mai 7, 2019 | Maternité | 5 commentaires

Quand on est enceinte, tout le monde s’attend à ce qu’on soit heureuse. On porte la vie, on devrait être pleine de gratitude envers l’univers qui nous envoie un beau cadeau du ciel. On nous rabâche que la grossesse est une période MERVEILLEUSE et qu’on vit un miracle.  

C’est peut-être vrai pour certaines femmes… mais pas pour toutes.

Non, la grossesse n’est pas synonyme d’euphorie et de plénitude pour toutes les femmes.

Même quand la grossesse est désirée, quand le désir d’enfant est bien présent, il arrive parfois qu’on vive une sorte de dépression pendant la grossesse.

Ce phénomène, encore peu connu, s’appelle le mummy blues et touche environ 13% des femmes.

  • Quelles sont les symptômes du mummy blues ?

Les symptômes du mummy blues peuvent être : une fatigue intense, une profonde tristesse, des idées noires, des crises de pleurs répétées, un manque d’appétit, un sommeil perturbé ou encore des vomissements persistants.

Le piège est de rentrer dans un cercle vicieux : on est enceinte, on devrait être heureuse mais on ne l’est pas, on culpabilise car on se sent triste. Cette culpabilité enfonce le clou et aggrave les symptômes du mummy blues.

  • Quelles sont les symptômes du mummy blues ?

Les symptômes du mummy blues peuvent être : une fatigue intense, une profonde tristesse, des idées noires, des crises de pleurs répétées, un manque d’appétit, un sommeil perturbé ou encore des vomissements persistants.

Le piège est de rentrer dans un cercle vicieux : on est enceinte, on devrait être heureuse mais on ne l’est pas, on culpabilise car on se sent triste. Cette culpabilité enfonce le clou et aggrave les symptômes du mummy blues.

  • Quelles en sont les causes ?

Le mummy blues peut s’expliquer par plusieurs choses. Tout d’abord, la grossesse est une période pendant laquelle notre corps change… et il change vite !

Il n’est pas évident pour tout le monde de vivre ces changements de façon sereine.

La grossesse est aussi une période où un être humain grandit dans notre corps ! Certaines femmes peuvent vivre ça comme une intrusion et avoir du mal à l’accepter.

On a beau savoir tout ça, se l’être imaginé et l’avoir souhaité, c’est très différent de le ressentir dans son corps… Et de ne pouvoir rien y faire.

On peut aussi expliquer certains mummy blues par des peurs inconscientes, comme la peur de perdre son bébé ou encore la peur que son enfant naisse avec une maladie ou une malformation.

Une trop grande appréhension quant à leur rôle de mère ou encore une mésentente avec son/sa conjoint.e ou un conflit familial peut aussi expliquer certains mummy blues chez certaines femmes.

  • Que faire pour s’en sortir ?

Pas de recette miracle, le meilleur moyen pour vaincre le mummy blues est de prendre RDV avec un thérapeute spécialisé en périnatalité. Souvent, très peu de séances suffisent.

Il est important pour toutes les femmes, et encore plus chez celles qui ont vécu un mummy blues pendant leur grossesse, d’être bien entourées pendant leur grossesse et en post-partum.

Toutefois, il est important de souligner que chaque grossesse est unique et différente. Ce n’est pas parce qu’on vit un mummy blues lors de sa première grossesse qu’il en sera de même pour les suivantes.